ISBN: 978-2-917032-88-6


Format: Format : 14 x 22 cm
17 €
Livraison et expédition
Montant total Frais livraison
Jusqu'à 25€ 2,50€
de 26 à 100€ 4,00€
sup. à 100€ 0,00€
TVA incluse

Vous pouvez commander nos livres directement en ligne, en utilisant le panier électronique à votre disposition, ou bien en nous renvoyant un bon de commande imprimé.


La légende de sainte Valérie
Ouvrage signé Jules de Douhet
Collection: A lire dans mon Sofa

Préfacier

Julien BellarbreDocteur en histoire médiévale, Julien Bellarbre est professeur agrégé à l’université de Cergy-Pontoise. Après un Master ayant pour thème le culte et l’iconographie de saint Martial, au cours duquel il s’est familiarisé avec la figure de sainte Valérie, il a entrepris une thèse, soutenue en 2015, portant plus largement sur l’écriture de l’histoire par les moines aquitains entre le VIIIe et le XIIe siècle.

Il préface la présente réédition du roman-feuilleton.

Un roman-feuilleton du 19e siècle

Selon la légende, sainte Valérie était une jeune fille de Limoges, convertie au christianisme par la prédication de saint Martial, premier évêque de la ville. Décapitée sur ordre de son fiancé resté païen, elle devint une martyre céphalophore, c’est-à-dire qu’elle porta sa tête dans ses mains après son violent trépas. Cette mort spectaculaire lui valut d’être la sainte la plus représentée sur les fameux émaux limousins du Moyen Âge. Mais Valérie ne fut pas oubliée par la suite.

Au XIXe siècle, les Vies des saints s’imposèrent comme un enjeu mémoriel car, avec le développement de la science historique, des chercheurs se mirent à contester la véracité des faits mais également la chronologie de ces légendes du passé. C’est dans ce contexte que Jules de Douhet, littérateur ayant des velléités historiques, publia en 1841 son roman-feuilleton La légende de sainte Valérie où il fait revivre l’Aquitaine et particulièrement le Limousin entre fantasmes et réalités d’une Antiquité tardive et d’un patrimoine oublié.

Cette œuvre qui célébrait les racines de l’Aquitaine chrétienne à travers ses premiers saints, Valérie et Martial, garde toute son actualité à présent que les habitants d’un grand Sud-Ouest s’inscrivent dans une « Nouvelle-Aquitaine ».


Mots-clés : Roman-feuilleton du XIXe siècle, Antiquité galloromaine, sainte Valérie, saint Martial, légende, céphalophorie