ISBN: 978-2-917032-67-1

Extrait choisi:

Michel Samazeuil, Michelou, comme on avait pris l’habitude de l’appeler, appartenait à cette détestable catégorie de chefs de carrières que nous venons d’essayer de caractériser brièvement : au physique, c’était un petit homme trapu, aux mains larges et calleuses, à la face rougeaude, couperosée, sillonnée d’une multitude de rides et de plis bizarres. L’oeil bleu, très clair, était dur ; la bouche, aux grosses lèvres, surmontée d’une forte moustache en brosse, était dure également ; lorsqu’elle s’ouvrait pour donner quelque ordre d’une voix impérative, ou lancer une grossièreté ou un juron, on voyait deux rangées de dents très blanches, larges et carrées, et l’on avait l’impression que l’on se trouvait en face d’un être mauvais, mais sain et robuste, terriblement armé au point de vue de la lutte pour l’existence.

Format: 16 x 22 cm, 256 pages
19 €
Livraison et expédition
Montant total Frais livraison
Jusqu'à 25€ 2,50€
de 26 à 100€ 4,00€
sup. à 100€ 0,00€
TVA incluse

Vous pouvez commander nos livres directement en ligne, en utilisant le panier électronique à votre disposition, ou bien en nous renvoyant un bon de commande imprimé.


Les Misérables du Limousin
Ouvrage signé Camille Leymarie
Collection: A lire dans mon Sofa

Référence explicite aux Misérables de Victor Hugo, ce roman-feuilleton a paru dans les colonnes du journal Le Rapide entre juillet et septembre 1887. Retrouvé récemment, il n’avait été publié que cette même année 1887, avant de sombrer dans l’oubli. Il mérite une redécouverte.

Le livre

Une histoire qui plonge le lecteur dans le Limoges des années 1840.

Fin des années 1840. Musilhac, au sud de la Haute-Vienne, non loin de Saint- Yrieix-la-Perche… Jeannille Dessaleys, jeune fille innocente, travaille avec son père dans les carrières de kaolin, pour le compte d’un fabricant de porcelaine, Etienne Poilevé. Celui-ci, mû par les désirs les plus troubles, la fait enlever par son homme de main, Michelou, un ancien négrier. Jeannille échappera-t-elle au complot manigancé par ce sinistre personnage ? Le kidnappeur n’est-il pas doublé dans ce rapt par un de ses proches ?

Enlèvement et machination sur fond de références artistiques et politiques

Ce même Poilevé est manipulé par un trio infernal, les Crochard, agents à la solde des jésuites. Quel secret se cache derrière ce deuxième complot ? Nous allons voir ici deux abbés et des bigotes à la manœuvre, agissant dans l’ombre… Le père de Jeannille part sur les traces de ces malfaisants, aidé par un peintre parisien, qui a fait le portrait de Jeannille. Parviendront-ils à la retrouver ?

L’auteur

Paru sous la signature de « par la Veuve d’une victime… » Les Misérables du Limousin est l’œuvre de Camille Leymarie (1845-1906). Fervent républicain, il a été notamment directeur de la bibliothèque communale de Limoges et a publié un ouvrage de référence sur la porcelaine de Limoges.

Les préfaciers :

Ingrid Nys et Vincent Brousse sont professeurs et chercheurs en sciences humaines.
Ils sont également à l’origine de la découverte du roman Le Capitaine des Meurt-de-Faim. Histoire limousine, roman publié en feuilleton en 1896, édité pour la première fois aux Ardents Editeurs.

JPEG - 340.9 ko
Vincent Brousse
JPEG - 339.1 ko
Ingrid Nys

Extrait choisi

« Michelou, dans son petit bureau, à la carrière, devant une table chargée de paperasses, semblait absorbé dans ses travaux de comptabilité ; le fait est que, depuis cinq heures du matin qu’il était à son poste, il n’avait qu’une pensée : celle de Guillaume. D’abord il était absolument calme et tranquille ; il savait admirablement son rôle, et, comme les bons acteurs, ce n’était pas sans quelque impatience qu’il attendait le moment d’entrer en scène… »

Ils parlent de ce livre :

http://www.gregoiredetours.fr/revolution-xixe-siecle/restauration-second-empire/camille-leymarie-les-miserables-du-limousin/

http://www.babelio.com/livres/Leymarie-Les-Miserables-du-Limousin/830178